Les camouflages des armées à travers le monde

Toutes les armées du monde utilisent des systèmes et filets pour le camouflage et pour dissimuler leurs troupes ou leur matériel. La tendance actuelle à la digitalisation n’est cependant pas homogène. De réelles différences continuent d’exister sur les différents continents.

Quels sont les points communs à tous les camouflages?

Les camouflages des armées à travers le monde se divisent en 3 grandes tendances : le camouflage woodland pour les forêts, le camouflage sable pour le désert et le camouflage blanc pour la neige. Apparus plus récemment, les camouflages urbains permettent de se dissimuler dans les milieux habités. A côté de ces tendances liées à l’environnement, des différences plus ou moins marquées concernent les nuances des couleurs utilisées ou les formes des motifs peints ou imprimés.

Depuis quand les armées se camouflent-elles?

Le camouflage dans le monde ne s’est généralisé que récemment parmi les armées. Jusqu’au milieu du 20ème siècle, la plupart des affrontements se déroulaient sous forme de batailles en lignes sur des espaces bien dégagés. La règle était alors d’être très visible et d’arborer fièrement les couleurs de son pays ou de son clan. Les choses ont évolué à partir de la Première Guerre mondiale, où l’on a commencé à dissimuler les matériels. La généralisation du camouflage pour les uniformes n’a vraiment débuté que dans les années 1950.

Quels sont les camouflages utilisés par les armées européennes?

Le premier camouflage de l’armée française a été appelé A1 ou lézard. Dans les années 1980, le camouflage Daguet a été utilisé pour les opérations en milieux désertiques. Le camouflage actuel est celui de Centre Europe, qui a également été adopté par d’autres pays. La Suisse reste un pays neutre mais son armée participe à des opérations sous l’égide de l’ONU. Ses troupes sont revêtues du camouflage TAZ 83, qui est dérivé du camouflage des soldats allemands pendant la Seconde guerre mondiale. Il est facilement reconnaissable à ses nombreux motifs de couleur rouge. L’armée belge utilise également un camouflage inspiré par le Flecktarn allemand.

Quels sont les camouflages des armées américaines?

Comme dans beaucoup d’autres pays, le camouflage a été adopté par les troupes américaines durant la Seconde Guerre mondiale. De nombreuses expérimentations ont été réalisées, avec pas moins de 30 designs différents. Le camouflage actuel, appelé MARPAT, fait appel aux nouvelles technologies car ses motifs sont calculés par ordinateur. Il se décline en 3 versions : woodland, désert et Navy. Ce camouflage a fait l’objet d’un dépôt de brevet, il est donc théoriquement réservé aux Marines, mais des copies ont été adoptées dans d’autres pays. Les treillis de combat sont principalement basés sur le motif ACU (ARMY COMBAT UNIFORM), spécialement adapté aux opérations de terrain.

Quels sont les motifs de camouflage utilisés en Chine?

L’armée chinoise fait largement appel au camouflage digital. Même si au premier abord, ce type de camouflage semble très visible, il n’en est pas moins très efficace pour masquer les véhicules et les troupes à longue distance. Le but est d’obtenir un effet de surprise maximal. En ce qui concerne l’habillement, les tenues de camouflage se déclinent en 4 versions, avec pour couleur dominante le vert, le marron, le gris-vert ou le bleu.

Quelles sont les caractéristiques du camouflage de l’armée russe?

L’armée russe utilise principalement un camouflage proche du Flecktarn allemand, appelé Sever, ce qui signifie Nord. La Russie a adopté une ligne volontairement très futuriste pour l’équipement de ses troupes. D’ici un proche avenir, les soldats devraient être revêtus d’un exo-squelette bardé de nouvelles technologies. En plus de protéger les parties vitales du corps, cet équipement de nouvelle génération permet de décupler la vision et les sensations de perception tout en augmentant le potentiel de dissimulation.

Quelles sont les évolutions du camouflage dans le monde?

La mondialisation de l’économie a également impacté l’univers du camouflage. L’équipement des armées s’effectue le plus souvent sous forme d’appel d’offres auxquelles des sociétés privées répondent. Il est donc tout à fait possible que des armées ennemies sur le terrain se retrouvent équipées du même matériel. La frontière entre usage militaire et usage personnel est de plus en plus réduite. Des camouflages innovants comme le Highlander 3D peuvent aussi bien être utilisés pour des usages de loisirs comme la pêche ou la chasse que pour la confection de tenues de combat. Avec pas moins de 11 versions différentes, le potentiel de dissimulation dans tous les types d’environnements s’en trouve considérablement accru.